Autoentrepreneur : Les risques à éviter

La France vient de battre un record historique en 2021 avec près de 1 million de créations d’entreprises, parmi lesquelles une grande majorité d’indépendants. Le statut d’autoentrepreneur qui suscite un engouement certain depuis sa création en 2009 compte aujourd’hui plus de 2 millions d’adeptes. Ce chiffre, qui a de quoi faire tourner la tête, nous rappelle que les problématiques des travailleurs indépendants sont aujourd’hui celles du plus grand nombre. Dans cet article, nous passons justement en revue les risques les plus courants lorsqu’on décide de devenir autoentrepreneur et les meilleurs moyens de les éviter.

Quels sont les risques les plus répandus ?

Pour répondre à cette question, nous nous baserons sur le baromètre Allianz qui interroge des professionnels d’horizons divers. Ce sondage publié chaque année permet de prendre la température et de connaître les risques que redoutent le plus les entrepreneurs dans le monde entier.

En 2022, les risques les plus redoutés sont dans l’ordre :

  1. La cyberattaque
  2. L’interruption d’activité
  3. La pandémie

La cyberattaque

Que ce soit vos propres données ou celles de vos clients, vous stockez forcément de l’information qui peut avoir de la valeur pour quelqu’un de mal intentionné. Rien qu’en France, plus d’une entreprise sur deux a déjà fait les frais d’une cyber attaque (baromètre CESIN), et 60% d’entres elles ont eu un impact direct sur leur business.

Heureusement, il existe un certain nombre de bonnes pratiques pour éviter la cyberattaque. Reprenons ici trois points essentiels sur lesquels votre attention doit être portée.

Pour éviter la cyberattaque :

  • Utilisez un gestionnaire de mots de passe. Il vous permet d’utiliser des mots de passe complexes et uniques pour chaque service, tout en les stockant de manière sûre. Vous n’aurez plus qu’à retenir le mot de passe de votre coffre qui se chargera de contenir tous les autres.
  • Protégez votre réseau. En activant le pare-feu de tous vos ordinateurs et en installant un antivirus efficace, vous évitez déjà bon nombre d’ennuis. Même si ces pratiques peuvent sembler évidentes pour certains, il est toujours important de les rappeler.
  • Chiffrez votre disque dur. Puisque les attaques peuvent aussi être physiques, un bon chiffrement sera très utile en cas de vol de vos appareils. Ainsi, même avec un de vos espaces de stockage à porter de main, il sera impossible pour qui que ce soit de déchiffrer les données contenues à l’intérieur.

L’interruption d’activité

La plupart du temps, il est très compliqué de se prémunir d’un risque d’interruption d’activité. En effet, ce type de risque est souvent imprévisible, soudain et d’une telle gravité qu’il vous contraint à arrêter de travailler.

On peut cependant identifier deux bonnes pratiques essentielles :

  • Couvrez votre entreprise. Un dommage causé à un tiers pendant votre activité peut coûter extrêmement cher. Un café renversé sur une machine, un défaut de conseil, ou encore un accident avec un client : tous ses risques peuvent être couverts par une assurance RC Pro (RC : responsabilité civile). Ce contrat “de base” est d’ailleurs obligatoire pour bon nombre de professions réglementées (VTC, expert-comptable, infirmiers, etc.)
  • Assurez vos revenus. En tant qu’autoentrepreneur, votre activité ne peut pas tourner sans vous. En cas d’accident ou de maladie, vos revenus sont donc immédiatement en péril et à moins de pouvoir compter sur vos économies, vous vous retrouverez rapidement dans une situation compliquée. Pour éviter cela, vous pouvez souscrire à un contrat de prévoyance adapté qui couvrira vos revenus en cas d’interruption d’activité.

La pandémie

Côté pandémie, bien que ce risque soit évidemment très complexe à prévenir, il existe toutefois quelques bonnes pratiques qui peuvent vous permettre de mieux naviguer dans “le monde d’après”.

En cas de pandémie :

  • Choisissez les bons outils. On sait désormais que le mot d’ordre est “travail à distance”, mais pour rester efficace il est impératif de s’équiper des bons outils. Aussi bien côté physique avec un bureau et un ordinateur adéquats que côté logiciel. Le combo ultime : Notion pour s’organiser et Slack pour communiquer.
  • Prenez soin de vous. Avec peu d’opportunités de rencontrer ses clients et de se déplacer, on peut vite être tenté de se replier dans le travail. Cependant, vous devez aussi penser à prendre soin de votre outil principal : vous ! Rester en forme, consulter des spécialistes si nécessaire et penser à couvrir vos éventuels frais de santé avec une bonne mutuelle autoentrepreneur.

Vous voilà désormais un peu mieux armé contre les risques les plus communs en tant qu’autoentrepreneur. Il en existe évidemment d’autres, mais rien qui ne soit insurmontable pour un professionnel motivé !

Mentions légales